07/11/2009

Histoire économique globale

L'histoire globale cherche à proposer une nouvelle vision des faits historiques en refusant les découpages temporels trop nationaux ou les aires géographiques trop réductrices. Voir l'ouvrage de synthèse du journaliste Laurent Testot, L'histoire globale, un autre regard sur le monde, Editions Sciences Humaines, 2008 et le site suivant : http://www.histoireglobale.com/

Exemple : l'analyse de l'hégémonie occidentale issue de la révolution industrielle par Laurent Testot sur le site du magazine Sciences Humaines http://www.scienceshumaines.com/comprendre-l-hegemonie-oc...

D'autres ressources sur ce blog : http://histoireglobale.blogspot.com/

L'histoire économique est également revisitée par cette approche : l'économiste Philippe Norel vient de publier un livre passionnant L'histoire économique globale, Seuil, 2009 où il bouscule de nombreuses idées reçues et remet en question la vision trop eurocentrée du progrès et du développement depuis la révolution industrielle.

Il a également codirigé Histoire globale, mondialisations et capitalisme aux éditions La Découverte, 2009 avec les anthropologues Philippe Beaujard, Laurent Berger. Synthèse de recherche qui comporte des articles de Kenneth Pomeranz, Jack Goody ...

La revue d'histoire moderne et contemporaine a consacré en 2007 un numéro spécial à l'histoire globale de la mondialisation. Le site de la Vie des idées présente ce numéro et d'autres références ici : http://www.laviedesidees.fr/Histoire-et-mondialisation.html

Annales, la revue d'histoire avait abordé le sujet dans un numéro de 2001 : http://www.cairn.info/revue-annales-2001-1.htm

Pour finir, on peut enfin lire en français les travaux de Kenneth Pomeranz. Les éditions Ere publient La force de l'empire Révolution industrielle et écologie, ou pourquoi l'Angleterre a fait mieux que la Chine. Présentation par l'éditeur : http://www.editions-ere.net/IMG/pdf/fiche_pomeranz.pdf Introduction de l'historien Philippe Minard, spécialiste d'histoire économique.

21:17 Écrit par Guillaume ARNOULD dans Histoire économique | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.