01/03/2010

Lordonomics

Un économiste particulièrement original occupe une place à part dans les querelles doctrinales, c'est Frédéric Lordon.

Appartenant au courant de la Théorie de la Régulation, initié par les travaux de Michel Aglietta et Robert Boyer, ses recherches relèvent d'une démarche originale en sciences sociales : intérêt pour les questions de structure (macroéconomie à la Keynes et conflits sociaux à la Marx) et les apports des autres domaines (histoire, sociologie, science politique ...).

Lordon est ainsi spécialiste des questions financières et de politique économique. Il a développé une vision de la dynamique économique où l'inspiration des actions humaines relève de ce que le philosophe Spinoza a appelé le "conatus" c'est à dire la volonté de persevérer dans son être.

Pour caricaturer, le dirigeant veut avoir la plus grande entreprise possible, l'investisseur le meilleur rendement, et le professeur les plus grandes vacances.

Ainsi, les relations économiques sont traversées d'antagonismes et d'oppositions fortes qui sont réglées dans le domaine politique. Les différentes crises financières qui se sont succédées depuis les années 80 et la dérégulation des marchés financiers sont analysées dans cette optique : une catégorie sociale a profité des conditions socio-politiques pour imposer des règles qui lui sont favorables (la valeur actionnariale comme fondement de la performance économique).

Dès lors, la notion d'économie politique prend un sens nouveau sous la plume à a la fois virulente, cultivée et passionnée de l'auteur, qui prend rarement de gants pour signaler les limites et les lacunes de ses opposants (notamment dans ses derniers livres, Jusqu'à quand? publié chez Raisons d'Agir en 2008 et La crise de trop édité par Fayard en 2009).

Il défend dans ce texte la notion d'"économie politique hétérodoxe", celle qui s'intéresse à ce qui se passe réellement dans le monde (loin de la beauté théorique de l'équilibre général) en conclusion d'un ouvrage qu'il a dirigé aux presses de Sciences Po : Conflits et pouvoirs dans les institutions du capitalisme.

Lien vers ses articles académiques sur les portails persee et cairn : http://www.persee.fr/ et www.cairn.info (tapez le nom de l'auteur).

Son blog pour le mensuel Le Monde diplomatique (dans lequel il est également chroniqueur) : http://blog.mondediplo.net/La-pompe-a-phynance

Une conférence sur la crise financière actuelle :

14:34 Écrit par Guillaume ARNOULD dans Economie | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.