15/07/2011

Portrait des musiciens à l'heure du numérique, ou ouvrage de Maya Bacache-Beauvallet, Marc Bourreau et François Moreau

Voici un livre qui se situe à la croisée de l’économie et de la sociologie, en mobilisant le meilleur de ces disciplines. Il s’agit en effet d’une réflexion sur l’environnement dans lequel évoluent les musiciens avec le développement du numérique : téléchargements, sites Internet et autres pratiques permises par le caractère digital de la musique. Elle prend pour point de départ les travaux classiques de sociologie de la culture, et en particulier les résultats empiriques présentés par Olivier Donnat ou Philippe Coulangeon sur la population des artistes.

La suite de la note sur le site Lectures de Liens Socio : http://lectures.revues.org/6029

22:24 Écrit par Guillaume ARNOULD dans Economie, Sociologie | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

02/05/2011

L’exclusion bancaire, Un ouvrage de Georges Gloukoviezoff

C’est un ouvrage très approfondi que nous propose Georges Gloukoviezoff autour d’une question à la fois importante et méconnue : l’exclusion bancaire. Reprenant les diverses recherches menées par l’auteur sur le sujet et qui ont fait l’objet de sa thèse, ce livre laisse l’étrange impression d’avoir bien compris le problème et d’avoir réellement fait le tour de la question. Cette « frustration à l’envers » découle d’une maîtrise assez impressionnante de l’ensemble des sciences sociales traitant de la question bancaire. S’inscrivant ainsi dans la perspective de la socio-économie, Gloukoviezoff mobilise les articles classiques de l’économie de l’information (Spence ou Stiglitz & Weiss), les travaux dirigés par Michel Aglietta & André Orléan sur la monnaie et sa dimension anthropologique, la sociologie de l’activité bancaire (Yves Grafmeyer ou David Courpasson) avec une aisance déconcertante.

La suite de la note de lecture sur Liens Socio : http://www.liens-socio.org/L-exclusion-bancaire-Le-lien

22:21 Écrit par Guillaume ARNOULD dans Economie, Méthodologie, Sociologie | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

12/02/2011

Sur l'économie comportementale ... et au delà

Une tribune du journaliste Hubert Guillaud dans le quotidien Le Monde, qui éclaire de manière assez intéressante les débats autour de l'économie comportementale.

Si on peut montrer de manière rationnelle que certains comportements pratiques ne sont pas ceux attendus par le modèle économique, cela signifie qu'on remplace une quantification par une autre. Celle-ci peut devenir intrusive et dégénérer du paternalisme libertaire au paternalisme tout court.

Il mobilise notamment les travaux d'Esther Duflo, qui utilise en économie du développement une méthode économétrique empirique pour tester des hypothèses de manière normative (afin de rejeter ou accepter certaines pratiques) et les réflexions de Bruno Latour, qui a produit une analyse révolutionnaire en sociologie des sciences : les faits scientifiques découlent autant de constructions sociales, d'un contexte que du savoir pur lui même. Pasteur a ainsi du "inventer" les microbes pour faire valoir la validité de son énoncé scientifique.

D'ailleurs Bruno Latour et Vincent-Antonin Lepinay avaient publié un petit livre sur la psychologie économique de Gabriel Tarde en insistant sur cette volonté de quantifier les passions et les intérêts ...

Bref une agréable tribune : http://www.lemonde.fr/technologies/article/2010/06/11/jus...

Un portrait de Latour à l'occasion de son dernier livre : http://www.liberation.fr/terre/01012309004-le-climat-mis-...

17:17 Écrit par Guillaume ARNOULD dans Economie, Sociologie | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

01/02/2011

La famille

Autour des questions d'actualité sur la problématique de la famille : mariage homosexuel, adoption, accouchement sous X ... qui ont donné lieu à des décisions judiciaires, l'émission Les Matins de France Culture a invité l'anthropologue Maurice Godelier pour éclairer théoriquement ces questions.


Les Matins - Maurice Godelier
envoyé par franceculture. - L'info video en direct.

21:06 Écrit par Guillaume ARNOULD dans Sociologie | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

31/08/2010

Une théorie empirique de la justice sociale

Sur un sujet aussi transversal et théorique que la justice sociale, les sociologues Michel Forsé et Maxime Parodi ont choisi une approche originale que l’on retrouve dans le titre un peu paradoxal de cet ouvrage. Il s’agit d’une « théorie empirique » car les auteurs ont voulu mêler les préoccupations analytiques et spéculatives propres aux théories de la justice sociale (qui forment un corpus de plus en plus dense) et les résultats de grandes enquêtes internationales et nationales menées depuis quelques années. Ainsi ce livre s’appuie autant sur les apports de Rawls ou de Kant que sur les désormais célèbres World Values Surveys, mobilisant à la fois des raisonnements et des techniques quantitatives.

Lire la suite de la note de lecture sur le site de Liens Socio : http://www.liens-socio.org/article.php3?id_article=6447

10:21 Écrit par Guillaume ARNOULD dans Sociologie | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

18/07/2010

Les nouvelles frontières de la société française

La frontière est un objet théorique particulièrement stimulant pour les sciences sociales. On pense évidemment à la géographie ou à la géopolitique qui ont montré les enjeux spatiaux autour de ce qui sépare. Qui dit frontière dit également histoire et droit, car aucune limite territoriale n’est éternelle. Le mérite de cette somme est d’avoir cherché (et réussi) à utiliser la pluralité sémiologique du terme pour regrouper des analyses pluridisciplinaires autour d’enjeux de société, finalement assez peu étudiés. Rares sont les travaux académiques sur des questions aussi brûlantes que l’immigration ou le racisme qui permettent de balayer autant de problèmes ; ces nouvelles frontières de la société française. On assiste en effet dans ce travail à un dépassement de ce qu’Alain Touraine avait qualifié de nouveaux mouvements sociaux pour décrire les conflits naissants dans les années 70 autour de questions identitaires (écologie, féminisme, régionalisme) et qui étaient « nouveaux » car ne portaient plus sur de simples questions de répartition des richesses.

La suite de la note de lecture sur le site de Liens socio : http://www.liens-socio.org/article.php3?id_article=6351

13:51 Écrit par Guillaume ARNOULD dans Sociologie | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

31/03/2010

Bourdieu, Boudon, Touraine & Crozier

Ces grands sociologues français sont à l'origine de courants de recherche particulièrement vivants aujourd'hui.

. Le Centre de Sociologie Européenne (CSE) regroupe les chercheurs proches de Pierre Bourdieu : http://cse.ehess.fr/

Ouvrage de synthèse de l'auteur : Réponses Pour une anthropologie réflexive, avec Loïc Wacquant, Seuil, 1992 (ou Raisons pratiques Sur la théorie de l'action, Seuil, 1994)

. Le Centre d'Etudes Sociologiques de la Sorbonne (CESS) regroupe les chercheurs proches de Raymond Boudon : http://www.cess.paris4.sorbonne.fr/dossierhtml/presentati...

Ouvrage de synthèse de l'auteur : Y a-t'il encore une sociologie ?, avec Robert Leroux, Odile Jacob, 2003

. Le Centre d'Analyse et d'Intervention Sociologiques (CADIS) regroupe les chercheurs proches d'Alain Touraine : http://www.ehess.fr/cadis/francais/pages/presentation.html

Ouvrage de synthèse de l'auteur : La recherche de soi Dialogues sur le Sujet, avec Farhad Khosrokhavar, Fayard, 2000

. Le Centre de Sociologie des Organisations (CSO) regroupe les chercheurs proches de Michel Crozier : http://www.cso.edu/home.asp

Ouvrage de synthèse de l'auteur : Nouveau regard sur la société française S'écouter pour s'entendre, avec Bruno Tilliette, Odile Jacob, 2007

15:00 Écrit par Guillaume ARNOULD dans Sociologie | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |